RSS

Les Maisons Familiales Rurales de Vendée /Benin

26 Oct
benin1

FRANCE


Le Bénin
En relation avec la Fédération départementale de Vendée

444

MFR BENIN

MFR (Maison Familiale Rurale) au Bénin

Les familles, les regroupements des communautés villageoises et les associations de développement cherchent à lutter contre l’exode rural, à favoriser l’insertion des jeunes dans leur milieu et le développement local.
Les équipes pédagogiques souvent composées d’un directeur et d’une formatrice issues de formations agricoles assurent la formation à la MAFAR comme le suivi à chaque alternance sur le terrain.

La formation par alternance s’étale de six mois à deux années selon la formation avec un rythme de présence forte sur l’exploitation familiale et de trois jours par mois à la MAFAR. Les formations portent sur l’agriculture, avec un programme adapté aux cultures locales, la transformation et la conservation des produits, la commercialisation, l’alphabétisation.
Le budget fonctionnel annuel est couvert en partie par la contribution des bénéficiaires de la formation, la participation financière des communes, des villages, des activités génératrices de revenu et l’aide de la Vendée
Les stagiaires ont entre 15 et 40 ans selon la formation suivie. On compte un tiers de femmes en formation pour deux tiers d’hommes.

Les actions de coopération ont débuté en 1991 avec :

* L’accompagnement des 4 MAFAR et de l’Union Béninoise des MAFAR par la réalisation d’étude de milieu, la formation des moniteurs et administrateurs des MAFAR, l’appui pour la reconnaissance nationale du mouvement MAFAR par des missions Nord Sud.
* Le renforcement des capacités des acteurs du mouvement par des missions Sud Nord des moniteurs béninois et du directeur de l’Union Nationale des MAFAR.
* Des actions menées par les MFR de Vendée, avec par exemple :

– MFR de Mouilleron : voyage d’étude des jeunes CPA en janvier 2008/atelier danse percussion, conte proposé par le Conseil Général de Vendée dans le cadre de l’année Bénin.
– MFR de Bournezeau : un travail avec la classe de 4ème toute l’année sur le Bénin (étude historique, géographique….).
– MFR la Mothe- Achard : un Projet d’Utilité Sociale en lien avec l’association d’échange la Mothe Kétou, un travail effectué en partenariat avec les écoles publiques et privées de la Mothe.

Cette coopération reçoit le soutien technique et financier du ministère des Affaires Etrangères, du Conseil général de Vendée et du Conseil Régional des Pays de Loire, de la Fondation des MFR, de l’Union Nationale des MFR, de l’Union Européenne et des Associations Locales Béninoises.
Les MFR sont des associations de parents et de professionnels qui forment des jeunes et des adultes par alternance.
En Vendée les Maisons Familiales Rurales proposent des formations soit par apprentissage, soit en alternance sous statut scolaire, soit en alternance pour la formation professionnelle continue.
C’est en 1949 que la première maison familiale rurale (MFR) de garçons a vu le jour à La Mothe-Achard.

Aujourd’hui, les 27 maisons réparties sur toute la Vendée forment plus de 4 000 jeunes et adultes, avec un taux de réussite de 81 % aux examens. Depuis une dizaine d’années, elles connaissent une croissance exceptionnelle. Elles apportent maintenant leur soutien aux quatre maisons qui se sont fondées au Bénin, les Mafar.
« Au départ, nos formations étaient tournées exclusivement vers le monde agricole, explique le président des MFR de Vendée, Dominique Ravon. Mais, parce que la Vendée s’est adaptée à de nouveaux besoins économiques, nous avons développé des formations en fonction de la demande professionnelle. Aujourd’hui, nous avons 4 600 entreprises qui collaborent avec nous et font appel à nos élèves. »
Les MFR se sont orientées vers 21 secteurs professionnels différents. Chaque maison a sa spécificité : le bâtiment bois à Talmont-Saint-Hilaire, les métiers de bouche à Saint-Michel-Mont-Mercure ou l’aquaculture à Challans…
Ces choix multiples d’orientation sont devenus, au fil des années, une alternative crédible aux filières générales scolaires. « Les jeunes qui viennent ne sont pas en difficultés scolaires, ajoute Dominique Ravon. Ils sont ici soit parce qu’ils savent précisément ce qu’ils veulent faire, soit parce qu’ils veulent du concret en faisant des stages et en s’adressant directement à des professionnels. »

En outre, les MFR participent au partenariat Vendée- Bénin depuis une vingtaine d’années. Grâce à cela, quatre maisons familiales y ont été créées. Ces MA .FA.R se trouvent à Kilibo, à Sam, à Abomey et à Ketou. Elles ont pour but de former jeunes et adultes, notamment les femmes et les jeunes agriculteurs.

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 octobre 2009 dans Uncategorized

 

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :